Marsoulas

A deux kilomètres de Cassagne, Marsoulas petit village de quelques 150 habitants est surtout connu pour sa grotte préhistorique. Son nom aurait été emprunté au patois local et voudrait dire : maisons exposées au soleil.

Grotte préhistorique

La grotte s'ouvre sur le flanc d'une colline calcaire qui borde la rive droite d'un petit affluent du Salat, le Laouin (ou Lavin), à 1,5 km du village, en direction de Salies-du-Salat. La légende rapporte que cette excavation a été habitée à une époque lointaine par des fées auxquelles les habitants de Marsoulas étaient obligés de fournir la nourriture. C'est pourquoi elle est aussi appelée "Grotte des Fées" (voir Les mystères du monde souterrain). Cette grotte datée du Magdalénien a été découverte par F. Régnault en 1897. Les figurations gravées et peintes comprennent surtout des bisons et des chevaux ainsi que des anthropomorphes.
Pourtant peu connue, elle figure parmi les plus importantes de l’art franco-cantabrique, cette culture préhistorique que se partagent la France et l’Espagne. Il s’agit de plusieurs centaines de peintures et fines gravures de bisons, de chevaux, de bouquetins et de formes géométriques datées de l’époque magdalénienne, il y a 16 000 ans. Un écheveau d’œuvres pariétales qu’étudient depuis plusieurs années, à l’aide de relevés 3D, les préhistoriens Carole Fritz et Gilles Tosello, associés au laboratoire TRACES-UMR 5608 de l’université Toulouse-le-Mirail. En 2017, Sciences et Avenir est allé à leur rencontre pour découvrir avec eux la première grotte à avoir été découverte en France dans les Pyrénées en 1897. Carole Fritz et Gilles Tosello se sont donnés comme défi de procéder au relevé exhaustif de l’ensemble de ces fragiles décors longtemps menacés par des dépôts de calcite ou le passage de visiteurs dont certains ont malheureusement laissé des graffitis. " La grotte aux 500 figures " telle que fut baptisé le site de Marsoulas est fermée au public. Un article est paru dans le magazine Sciences et Avenir du mois d’octobre 2017.

Village martyr

La triste journée du 10 juin 1944 fait malheureusement partie de l'histoire de Marsoulas.

Ce jour là, à 8 heures du matin, la section allemande des S.S. Das Reich a pénétré dans le village et massacré sauvagement 27 innocents dont 11 enfants.

Bibliographie :

Jean-Pierre Blanc, bien connu dans notre village, a co-signé un livre sur Marsoulas paru aux éditions «Catherine de Coarraze», Marsoulas, village en Comminges. Il détaille les terribles événements du 10 juin 1944. Son compère Jacques Ducos, livre quant à lui dans une première partie, une étude complète du village avec un chapitre sur la grotte agrémenté de nombreuses photos. Un livre indispensable pour connaître Marsoulas.

DVD :

Un DVD est sorti en septembre 2010 aux éditions «Errance». Il porte le titre «Marsoulas, renaissance d’une grotte ornée» et est réalisé par Carole Fritz, Gilles Tosello et Marc Azéma. Il est disponible sur le site Amazon pour 26 euros (en avril 2012).

Liens internet

Site consacré au massacre du 10 juin 1944 : http://membres.lycos.fr/jeff31/

 

 
      Sources Crédits Nous contacter